Design Web : surcréativité inutile

Je ne suis pas designeur web, je suis Intégrateur-Analyste et Concepteur-Technicien, ce qui veux dire que je touche à absolument tout d’un site web, sauf le design. Voici quelque note que j’ai accumulée à travailler avec des Graphistes, Artistes et Designeurs.

Arrêté de vouloir réinventer la roue

Ça semble bizarre, mais c’est trop souvent le cas. Vouloir faire quelque chose d’ultragénial qui se mériterait un prix Nobel de design ne sert absolument à rien en Web.  Je comprends, en graphisme et design,  vous tentez de faire le « wow » de la part de vos clients, mais c’est pire que ça, vous tentez de faire un « wow » chez vos collèges artistes aussi. Ce phénomène que l’on peut voir sur des sites web comme dribbble.com ne donne absolument aucune plus-value aux clients, au pire descend le niveau de convivialité à quoi le client et ses clients s’attendent de son site web.

Quand vous recevez un contrat, ne commencer pas par trouver « qu’est-ce qui va faire monter ce design d’un cran »,  et surtout, « il ne faudrait pas oublier l’animation folle et inutile que j’ai vue sur un autre site web dernièrement… »

Qui, quoi, pourquoi

Dans votre bataille mentale à vouloir épater la galerie des designeurs, vous oubliez les questions de bases. Qui va utiliser ce design? Vous oublié aussi ce que vous designer; c’est-à-dire le contenu et « pourquoi » vous designer; c’est pour passer un message!

Vous oubliez (presque) toujours le contenu!

Ce n’est pas nouveau, depuis que le web est web que c’est le cas, car les designeurs pense à l’envers de la réalité web ; le design avant tout. La réalité est tout autre, le design est loin derrière les priorités, en fait, il ne devrait jamais avoir aucune esquisse de faite avant de savoir exactement quel contenu va s’y trouver, et de quelle manière les utilisateurs vont y interagiront. Tout au plus, vous devriez avoir au moins des Fils de fer (Wireframe) pour déterminer l’emplacement des outils et interactions avant même d’avoir un logo placer dans Illustrator ou Photoshop.

Les utilisateurs s’en cal…

À la fin de la journée, vous devez accepter la vérité : Plus que la vaste majorité des utilisateurs ne sont pas des designeurs ou n’ont pas assez de connaissance de design pour apprécier un design « over-the-top ». Ils veulent un design qui ne dérangera pas l’utilisation qu’ils feront de ce site web. Texte lisible, couleurs contrastées. Votre mission est de supporter cet utilisateur dans l’absorption de l’information sur le site web.

Du contenu au web

Voici la solution, elle est simple : commencer par le contenu. Trouvez son contexte, informatif? Drôle? Sobre? Qu’elle est l’objectif final; quelles actions l’utilisateur cherchera-t-il, quel est le but de votre client, et de ses clients?

N’oubliez pas votre public cible, dans quel contexte utiliseront-ils ce site? C’est pour une utilisation longue ou courte? Jeune, vieux, goth, romantique? Quels outils utiliseront-ils; mobile? PlayStation 3? Internet Explorer 6?

Rappelez-vous, ce design est pour le contenu

Le seul fait que vous êtes la personne à faire ce design l’influencera comme étant une de vos œuvres, donc ne vous inquiétez pas à vouloir avoir la reconnaissance de vos pairs. Dès que c’est vous qui y touchez, il portera votre signature visuelle.

Communication

En fin de compte, le design web, c’est de la communication; et contrairement aux anciens médiums passifs, dans le Web : le médium n’est pas le message. Ne désignez pas comme des politiciens, laissez les unicornes et les nuages en dehors de votre design web.

Commentaires

commentaires

Powered by Facebook Comments